CGF Côte d'azur

La Côte d'Azur
Ses plages ensoleillées toute l'année, sa mer bleue, ses restaurants et ses paysages de rêve en font la seconde destination française la plus touristique après Paris.
On y vient pour se relaxer, s'émerveiller et surtout pour investir.
Les spécificités du marché
Le marché de l’immobilier sur la Côte d’Azur est caractérisé par la forte présence des propriétaires français à fort patrimoine qui y achètent des pied-à-terre et de la clientèle étrangère. Cela assure la stabilité des prix même en période difficile.
Résidences secondaires
Si les prix se sont maintenus sur la Riviera, c'est en raison de la structure du marché. Les propriétaires aisés, qui n'ont pas besoin de réaliser ou qui veulent éviter les plus-values, ont retiré leurs biens de la vente. Ceux qui ont acheté - cher - il y a trois ou quatre ans ne veulent évidemment pas brader. Le nombre des transactions a baissé de 15 % en comparant le premier trimestre 2013 et la même période de 2012. Le phénomène est encore plus marqué pour les résidences secondaires. Leurs ventes ont reculé de 40 % sur le département, jusqu'à -50 % par endroits. Mais leurs prix ne se sont tassés que de 1 %.
Clientèle étrangère
La clientèle étrangère, qui représente 22 % des transactions, est également sensible au climat du moment. Ainsi pour le moment les Italiens sont en retrait et les Britanniques absents. Les ressortissants des pays de l'Est quant à eux continuent à investir sur la Côte d'Azur. En effet la France, c'est le pays du luxe pour beaucoup d'étrangers, y avoir une résidence haut de gamme fait toujours rêver.
Marché immobilier du luxe et acheteur « type »

Le marché immobilier du luxe dresse malgré tout un bilan très positif de ce 1er semestre 2013. Avec Cannes (quartiers Californie et La Croisette), Saint-Tropez, Saint-Jean-Cap-Ferrat et Cap d’Antibes comme zones les plus prisées, les acheteurs restent à l’affût de biens de qualité pour justifier un prix élevé.
L’acheteur type dans cette région est une personne en couple, d’une quarantaine d’années, à la recherche d’une résidence secondaire et provenant très souvent des pays de l’Est avec, aux côté de la Russie, l’Arménie, le Kazakhstan et l’Ukraine.
Effet gouvernement

Pendant plusieurs mois, les incertitudes fiscales ont pesé sur le marché. Ce que certains qualifient «d'effet Hollande» sur les prix commence à être assimilé. L'adoucissement du mode d'imposition des plus-values immobilières, qui va passer début septembre 2013 de 30 à 22 ans, est un signal positif qui devrait calmer les esprits.

Les prix de l’immobilier
Le climat austère a fait que pour la première fois depuis dix ans, le prix moyen du mètre carré a baissé dans les Alpes-Maritimes, mais dans de très faibles proportions - entre -0,52 % et -1,73 %, alors que dans le reste de la France les prix ont baissé en moyenne de - 7 % dans l'ancien. Sur la Côte, la décote reste limitée et pas réellement significative.
Cannes, toujours très en vogue, affiche des prix stables dans les quartiers Est (Palm Beach, Californie, Basse-Californie) pour les biens en excellent état avec vue mer et/ou à proximité du centre-ville. Un appartement de 272 m² à Palm Beach s’est ainsi vu cédé à 3,17 millions d'euros. Sur la Croisette, les prix sont toujours aussi élevés, entre 15 000 et 30 000 euros/m² : un appartement 4 pièces s’y est vendu pour 1,9 millions d’euros.
A Nice, le prix moyen dans le Carré d’Or est de 5 500 € / m², alors que le prix des appartements au début de la Promenade atteignent les 10 000 € / m². La situation privilégiée du quartier de Mont Boron reste toujours très prisée.

Les biens à privilégier
Sans surprise, ce sont les biens de qualité, bien placés et en parfait état qui parviennent à maintenir leurs prix.
Les acheteurs deviennent de plus en plus avertis. Ils sont alors en position de force face aux vendeurs qui se doivent de s’ajuster aux réalités du marché pour vendre.
Avec des acheteurs plus avisés, aujourd’hui essayer de commercialiser un bien à un prix surélevé revient à une perte de temps pour les agences immobilières.
 


Eric BELLUTI
Président du Groupe CGF


Elena BELLUTI
Directrice de l'Agence CGF International Real Estate
+33 6 63 28 13 99
elena.belluti
Vous souhaitez être rappelé

Contactez-nous par E-mail